,

Donner sa vie ou détruire celle des autres

Aujourd’hui, en pleine attaque terroriste, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a proposé, et obtenu, de prendre la place d’une femme, retenue en otage par un homme qui le matin même tentait d’assassiner des policiers. Il savait qu’en libérant cette otage, il prenait le plus grand des risques ; en ce moment, il lutte contre la mort.

En sauvant une vie innocente, le choix de cet officier constitue à lui seul une victoire définitive sur la violence islamiste… C’est par ce choix en effet qu’un peuple vit : par la priorité donnée à l’autre sur soi-même. Par le don de soi plutôt que la mort d’autrui, « pour que triomphent la vie et le droit. »

Cette devise des gendarmes du GIGN montre aujourd’hui, dans le geste infiniment grand et simple de leur frère d’armes, tout ce qui doit nous porter dans le long combat qui nous attend contre le djihadisme, et contre toutes les forces qui voudraient dissoudre l’unité de notre société.

De tout cœur avec la famille d’Arnaud Beltrame, avec toute la grande famille de la Gendarmerie touchée à travers lui, et avec les proches de toutes les victimes…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *