1. Brèves, communiqués et courts articles

,

L’Esprit Public : Débat sur la laïcité / Occupation des Universités

Le dimanche 1er avril, Emilie Aubry recevait Sylvie Kauffmann, éditorialiste au Monde, Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol), Thierry Pech, directeur général du think tank Terra nova et François-Xavier Bellamy, philosophe et enseignant.

,

Interview sur RFI

François-Xavier Bellamy était, le dimanche 1er avril 2018, invité de Geneviève Delrue sur RFI – Radio France International, à 9h30.

 

,

Pâques

« Cloches de retour au matin de Pâques, pour nous aussi vous ressuscitez les beaux jours candides, les réveils dans un éclat de rire, les volets écartés devant la prairie où l’aube, en s’évadant, avait laissé sa blancheur comme un dernier voile oublié. Le jeune soleil splendide nous aveuglait et nous voilions nos visages ; nos mains, sur nos yeux, étaient transparentes et toutes pénétrées de lueur. On se criait Alléluia d’une chambre à l’autre ; nous étions joyeux parce que nous étions immortels.

L’enfant qui, au réveil, fermait les yeux dans trop de lumière ce matin de Pâques empli de cloches et d’oiseaux – je verrai son éblouissement éternel. Désormais nous croyons qu’aucun visage n’est effacé à jamais, qu’aucun regard ne s’éteint, et que tout amour s’accomplira. »

– François Mauriac, Impressions et Réflexions

Il y a près d’un siècle, Mauriac évoquait cette « victoire, difficile victoire » qu’est l’espérance de Pâques, à travers cette réconciliation avec l’esprit d’enfance. Nous vivons aujourd’hui cette espérance en union avec tous ceux qui traversent la nuit de l’épreuve, et en particulier Marielle Beltrame, et tous les proches des victimes des récents attentats… Oui, nous voulons le redire avec eux : « Tout amour s’accomplira. »

Très belle fête de Pâques à chacun d’entre vous !

,

Matinale de France Inter

A propos d’Arnaud Beltrame : invité d’Hélène Roussel dans la matinale de France Inter, le 26 mars 2018.

 

 

Retrouvez ici l’article publié dans le Figaro aujourd’hui.

 

,

Donner sa vie ou détruire celle des autres

Aujourd’hui, en pleine attaque terroriste, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a proposé, et obtenu, de prendre la place d’une femme, retenue en otage par un homme qui le matin même tentait d’assassiner des policiers. Il savait qu’en libérant cette otage, il prenait le plus grand des risques ; en ce moment, il lutte contre la mort.

En sauvant une vie innocente, le choix de cet officier constitue à lui seul une victoire définitive sur la violence islamiste… C’est par ce choix en effet qu’un peuple vit : par la priorité donnée à l’autre sur soi-même. Par le don de soi plutôt que la mort d’autrui, « pour que triomphent la vie et le droit. »

Cette devise des gendarmes du GIGN montre aujourd’hui, dans le geste infiniment grand et simple de leur frère d’armes, tout ce qui doit nous porter dans le long combat qui nous attend contre le djihadisme, et contre toutes les forces qui voudraient dissoudre l’unité de notre société.

De tout cœur avec la famille d’Arnaud Beltrame, avec toute la grande famille de la Gendarmerie touchée à travers lui, et avec les proches de toutes les victimes…